lancement-d-un-projet-inedit-de-traitement-des-dechets-d-un-abattoir-a-sidi-bennour

Lancement d'un projet inédit de traitement des déchets d’un abattoir à Sidi Bennour

L’idée est née d’un constat simple : Très souvent au Maroc, les abattoirs rejettent leurs déchets organiques, y compris le sang, aux alentours des souks et dans les oueds. Jusqu’à présent, aucune solution n’avait été proposée pour valoriser ces déchets, pourtant problématiques sanitaire et environnemental pour les usagers et les habitants, en plus d’augmenter les risques de contamination, ces rejets sont une source de pollutions et d’odeurs nauséabondes.

Transformer des déchets d’un abattoir rural au sein d’une cuve pour produire du biogaz. Cette initiative originale, soutenue par le Secrétariat d’État chargé du Développement Durable, est portée par l’association Solidarité Partenariat France/Maroc basée à Safi qui a choisi la commune rurale de Laaounate dans la province de Sidi Bennour pour accueillir son projet pilote.

C’est la première fois au Maroc qu’un digesteur est mis en place pour le traitement des déchets des abattoirs, l’idée de valoriser ces déchets organiques pour produire du Biogaz.

Ce processus innovant présente des avantages économiques, écologiques et sociaux indéniables, les eaux usées des abattoirs sont transformées en biogaz au sein d’une cuve de 75m3.  Le biogaz pourra directement être utilisé comme source d’énergie (production d’eau chaude pour l’abattoir) et l’effluent sortant peut servir comme fertilisant pour l’agriculture, ainsi les bonbonnes de gaz utilisées traditionnellement par les commerçants seront remplacées par une énergie propre et locale.

Les travaux de construction de la cuve ont déjà bien avancé et l’association souhaite mobiliser d’autres partenaires pour sensibiliser et étendre ce projet dans d’autres abattoirs. Si ce projet d’envergure prend forme, il pourrait s’imposer à l’avenir comme une solution incontournable pour d’autres abattoirs en milieu rural.